Laetitia Morduede Livres

Laetitia Morduede Livres

Tout d’abord, je remercie la maison d’éditions pour l’envoie de ce roman. J’ai apprécié découvrir ce roman et la plume de l’auteur.

Oliver ou la fabrique d’un manipulateur est un roman que j’ai bien aimé mais dans lequel j’ai rencontré quelques soucis notamment des longueurs qui sont assez présentes. Ces longueurs se retrouvent dans les chapitres où ce sont les personnes de l’entourage du couple Alice/Oliver qui parlent. En effet, en plus d’expliquer comment le couple se comporte l’un envers l’autre, ils tergiversent sur leur vie à eux et je me suis demander quel rapport il y avait avec l’histoire qui nous intéresse.
J’ai eu aussi du mal avec le côté froid et insensible d’Oliver, notamment par rapport au personnage de Laura. J’ai été attristée de voir comment il réagit. Mais cet aspect de se personnalité est un point fort dans la manipulation.

Par contre, la manipulation est ce que j’ai aimé dans ce roman car lors de notre lecture on se rend compte vraiment du niveau qu’à Oliver à manipuler les gens. C’est incroyable.
Ce que j’ai aussi apprécié c’est le fait que l’on soit dans une enquête psychologique où il n’y a pas de policiers. Du moins pas de policier indiqué, car en fait ce rôle est tenu par nous lecteurs. Nous sommes les enquêteurs et nous recueillons les indices sur la culpabilité ou non d’Oliver. Que ce fut agréable car on se sent acteur dans notre lecture.
Enfin, je fus surprise de la fin que j’ai trouvé plutôt sympathique avec un léger côté altruiste.

Au final, Liz Nugent nous emmène dans une histoire tout à fait plausible dans laquelle les personnages les plus “faibles” se font embobiner rapidement. La plume de l’auteure est très agréable et fluide, la lecture est donc comme un ruisseau qui s’écoule tranquillement, et ce malgré les quelques longueurs.
C’est un roman qui, il me semble, peut plaire au plus grand nombre.